Menu
Le portail du terroir et de la communauté saafen dans le web
saafentv
 

SUBVENTION AUX SPORTIFS DE DIASS : Les acteurs culturels laissés en rade dénoncent une politique de deux poids deux mesures

Samedi 7 Septembre 2019

SUBVENTION AUX SPORTIFS DE DIASS : Les acteurs culturels laissés en rade dénoncent une politique de deux poids deux mesures
La mairie de Diass vient d’allouer une subvention d’un montant global de 13 millions aux organisations sportives de la commune. Un geste hautement apprécié par les concernés. Mais le bonheur des sportifs fait le malheur des acteurs culturels, qui se sentent laissés en rade, alors que comme le sport, la culture participe grandement à l’animation et au rayonnement national et international de Diass. « Je suis désolé, mais il n’y a pas que le sport dans la commune. Nous sommes les soldats de la culture, jamais subventionnés», déclaré Papis Thiandoum de saaffi saafi, en réaction de notre article relatant les subventions aux sportifs. Ce dernier qui est le gardien du temple de la maison de la culture de Diass d’ajouter, que le sport qui, dans la localité, engendre violence et division, n’est pas plus méritant que la culture. «Nous avons représentés notre commune au niveau départemental, régional, national, voir international, avec des trophées en à plus finir (Thiorka pang, Séting hadial, Mougne magndah réh..). la culture est au debut et à la fin de tout développement. Subventionner des tournois qui finissent toujours en queue de poisson… », explique-t-il. Non sans dénoncer l’attitude des autorités municipales, qu’il qualifie de «Coumba am ndeye, .coumba amoul ndeye (deux poids deux mesures)».

Saafen bi rappeur : «Le saafi est en retard par rapport aux autres cultures… »

Saafen bi rappeur abonde dans le même sens dans son commentaire, en se demandant, quand est-ce que les autorités locales de Diass vont prendre conscience de l’importance et de la place centrale de la culture. «Je me demande pourquoi vous ne pensez jamais à la culture, alors que le saafi est en retard par rapport aux autres cultures. Sans culture, pas de développement. Quand est-ce que vous (les autorités locales) allez comprendre ça», assène-t-il.
On ose espérer que leur cri du coeur sera entendu par l'équipe municipale qui va rectifier le tir. 
saafentv.com